Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis

L’exposition de photos intitulée « Pas à pas, arpenter rues, ruelles, impasses, souks de la Médina », qui se tient à Dar Chadliya où siège la maison Alif Editions, rue Saida Ajoula, dans la Médina de Tunis, est un événement organisé dans le cadre du projet « Redynamiser l’activité touristique les week-ends à la Médina » … L’article Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis

L’exposition de photos intitulée « Pas à pas, arpenter rues, ruelles, impasses, souks de la Médina », qui se tient à Dar Chadliya où siège la maison Alif Editions, rue Saida Ajoula, dans la Médina de Tunis, est un événement organisé dans le cadre du projet « Redynamiser l’activité touristique les week-ends à la Médina »

L’exposition de photos signées par le photographe et éditeur, Mohamed Salah Bettaieb s’intègre également dans le programme « Promotion du Tourisme Durable », une action conjointe de l’Union européenne et de la GIZ Tunisie, soit la coopération allemande. L’objectif de l’opération, conçue par les opérateurs culturels et du tourisme basés à la Médina, consiste à ramener les gens les week- ends dans ces lieux d’histoire et de patrimoine en leur proposant de redécouvrir les charmes discrets de cette ville plusieurs fois centenaire  à travers un programme attractif.

Au Dar Chadliya, une maison traditionnelle, qui se déploie sur deux étages et une grande terrasse, deux ateliers sur les produits du terroir ont eu lieu, le premier sur la « oula » et le second sur la grenade et ses richesses.

Un répertoire de 20 000 clichés sur la ville ancienne

L’exposition d’images relate le quotidien de cet espace urbain avec sa dimension humaine toujours très vivace : ses souks, ses mosquées, ses zaouïas, ses rues et ruelles, ses impasses, ses palais, ses sabbats, ses artisans, ses chats, ses moutons de l’Aïd, ses processions, ses us et coutumes… Les images de Mohamed Salah Bettaieb ont été prises tout au long de ces quarante dernières années. Sur cette thématique, l’éditeur a réalisé près de 20 000 clichés, qui trouvent une place de choix dans un fonds documentaire de 750 000 photos sur un nombre infini de sujets et de régions du pays.

« La Médina n’a pas beaucoup changé depuis mon enfance et ma première jeunesse. A 11 ans, je passais mes vacances au quartier de Halfaouine chez des proches. Plus tard, étudiant à la faculté  des Lettres du 9-Avril, je la traversais pour aller au restaurant universitaire, dans la ville européenne », se rappelle Mohamed Salah Bettaieb, aujourd’hui âgé de 74 ans.

L’exposition propose, entre autres, un zoom sur les hammams de la Médina. Ainsi montre-t-elle le plus ancien hammam de la Médina, qui date du Xe siècle, « Hammam El Grana ». 17 hammams seulement subsistent aujourd’hui, alors que la Médina et ses fauborgs en comptaient 64 jusqu’à la fin du XXe siècle.

« Va au marché, vends ton habileté et achète l’émerveillement », écrivait Roûmi, le poète persan (1207-1273). Cette citation illustre le panneau de photos que Mohamed Salah Bettaieb a couvert d’images des artisans et commerçants des souks : les bijoutiers, les fabricants de chechias, les commerçants d’El Attarines (les parfumeurs) et les vendeurs de pâtisseries tunisiennes. Un festival de couleurs et de splendeurs, tels que décrits par Roûmi.

Mais la démarche la plus originale du signataire de l’exposition consiste dans son journal photographique de sa houma (quartier). Il raconte par l’image tous les protagonistes de sa rue, la rue Saïda Ajoula, du nom d’une sainte dame, mettant en lumière les itinéraires de vies de tous ces commerçants et artisans, que sont ses voisins.

L’évènement, qui a été accompagné le jour de son inauguration par une performance de stambali, se poursuit jusqu’au 15 mars 2022.

L’article Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.