Ezzahra – La guerre contre l’occupation illégale des trottoirs déclarée: Rendre le trottoir aux piétons

A l’image de ce qui se fait du côté de l’Ariana dans certains quartiers où l’on retape et construit de nouveaux trottoirs, l’ambition de la commune d’Ezzahra n’est pas en reste à ce niveau et dépasse le stade de la réflexion pour laisser place à l’action. Un vrai défi. L’occupation illégale du trottoir a pris … L’article Ezzahra – La guerre contre l’occupation illégale des trottoirs déclarée: Rendre le trottoir aux piétons est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

Ezzahra – La guerre contre l’occupation illégale des trottoirs déclarée: Rendre le trottoir aux piétons

A l’image de ce qui se fait du côté de l’Ariana dans certains quartiers où l’on retape et construit de nouveaux trottoirs, l’ambition de la commune d’Ezzahra n’est pas en reste à ce niveau et dépasse le stade de la réflexion pour laisser place à l’action. Un vrai défi.


L’occupation illégale du trottoir a pris tellement de terrain en Tunisie depuis l’avènement de la révolution du 14 janvier 2011, qu’on en arrive au stade où l’on parle d’occupation illégale de la chaussée. Une chaussée carrément confisquée par des citoyens sans scrupules et avec grand mépris des règles de civisme et de citoyenneté. La commune d’Ezzahra du gouvernorat de Ben Arous ne déroge pas à la règle.

Alors, le maire de la ville côtière de six mille âmes, Rayen Hamzaoui, a décidé de frapper fort et contre les fauteurs de troubles et des énergumènes sans foi, ni loi. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, il fait part de ses intentions en affirmant que ce fléau qui frappe toute la Tunisie n’est pas exempt du côté d’Ezzahra. Il affirme que les voitures trouvent de l’espace pour circuler, ce qui reste à prouver, tandis que les piétons ne disposent pas de trottoir pour se déplacer. Une idée qui tend à faire son bonhomme de chemin notamment du côté de la cité Ennasr  à l’Avenue Hédi Nouira, mais pas que. Petite parenthèse. Un long corridor de trottoir y est rétabli aux piétons pour le plus grand plaisir des badauds et flâneurs. En contrepartie, il aura fallu réduire une parcelle de terre aux voitures qui parquent aux abords des trottoirs. Fin de la parenthèse.  Ce genre d’initiative est louable  car il ya trop de places réservées aux voitures et très peu aux piétons.

Priorité au piéton

Le maire d’Ezzahra propose, par ailleurs, d’installer des garde-corps en aluminium dans un laps de temps de dix-sept jours pour mettre fin à l’anarchie qui règne sur les trottoirs de la commune. Et « rendre à César ce qui est à César ». Rendre les trottoirs praticables et accessibles aux piétons qui ne peuvent plus mettre un pied devant l’autre. On a voulu lui demander ce que dit la réglementation sur la « voie » en termes de mètres permis pour occuper le trottoir par un commerçant qui a pignon sur rue ou d’un café avec terrasse et ce qui doit être la ligne rouge, celle qui est réservée aux piétons ? Il a fait part de ses ambitions et de sa détermination lorsqu’on l’aborde. « Il s’agit de laisser un minimum d’un mètre et demi pour le piéton pour qu’il puisse emprunter le trottoir convenablement. Le propriétaire du café, quant à lui, devra implanter un garde-corps devant son espace ». Il affirme avoir fixé une date butoir au 20 octobre 2021 pour que les commerçants s’affranchissent des mesures dictées par la municipalité. Cependant on est en encore au stade initial de ce projet d’aménagement des trottoirs qui va se généraliser à toute la ville.

L’article Ezzahra – La guerre contre l’occupation illégale des trottoirs déclarée: Rendre le trottoir aux piétons est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.