Formation en ligne pour les journalistes professionnels: Pour un apprentissage approfondi du journalisme de santé

Lancement des cours de la deuxième session «Esseha-Lik II» du premier MOOC sur les bases du journalisme de santé et de la première compétition sur le journalisme de santé, organisés en collaboration avec la DW Akademie A partir du 15 octobre, la DW Akademie lance le deuxième cycle de son premier cours en ligne ouvert … L’article Formation en ligne pour les journalistes professionnels: Pour un apprentissage approfondi du journalisme de santé est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

Formation en ligne pour les journalistes professionnels: Pour un apprentissage approfondi du journalisme de santé

Lancement des cours de la deuxième session «Esseha-Lik II» du premier MOOC sur les bases du journalisme de santé et de la première compétition sur le journalisme de santé, organisés en collaboration avec la DW Akademie


A partir du 15 octobre, la DW Akademie lance le deuxième cycle de son premier cours en ligne ouvert à tous les journalistes de la région Mena sur le journalisme de santé. Après une première session organisée au cours de l’été dernier et à laquelle plusieurs journalistes ont participé pour apprendre les bases des techniques de rédaction d’articles journalistiques d’investigation sur la santé, la deuxième édition a été étendue dans son contenu et dans sa portée. Elle comprend d’ailleurs de nouveaux modules et est également ouverte à tous les journalistes qui veulent y participer. Ceux qui ont participé à la première session peuvent aussi suivre ces cours en ligne et mettre leurs compétences nouvellement acquises à l’épreuve lors du prochain concours «Esseha Lik» qui se tiendra en novembre.

Les journalistes couvrant la pandémie et le système de santé doivent être dotés de solides connaissances scientifiques et avoir une bonne compréhension des termes techniques. C’est dans cette optique que cette formation «Essaha-Lik» a été lancée afin de soutenir les efforts des journalistes et améliorer la qualité de la couverture journalistique pendant la pandémie. Ces cours en ligne, qui s’étalent durant un mois, permettent aux journalistes de bien assimiler certaines questions d’ordre de recherche scientifique et de mieux couvrir les sujets médicaux de manière professionnelle.  Soutenu par l’organisation partenaire Carthage Health Association, le MOOC rouvrira le 15 octobre avec un contenu enrichi. Les cours sont hébergés virtuellement sur la plateforme tunisienne d’apprentissage en ligne study.tn et seront dispensés par Hanène Zbiss, journaliste d’investigation tunisienne et formatrice à la DW Akademie, et par les experts égyptiens en journalisme de santé Alyaa Abou Shahba et Mohamed Elsonbaty Ramadan. Le module axé sur le système de santé tunisien sera présenté par Sara Ben Youssef de l’association Carthage Health.

Après une formation de quatre semaines, où il y aura des exercices à soumettre, les participants retenus recevront un certificat puis auront la possibilité de participer au concours «Esseha-Lik» et de bénéficier d’un coaching personnalisé par les experts de la DW Akademie par la suite. En effet, le cours comporte huit modules sur les bases et éthiques du journalisme scientifique, des techniques et méthodes pour lutter contre les fake-news, l’identification des sources fiables et les différents moyens pour couvrir la pandémie du covid-19.

Les participants présenteront leurs idées fin novembre, dix parmi eux seront sélectionnés pour leurs idées d’investigation et recevront une allocation monétaire de 200 euros pour soutenir la production de leurs histoires. Les finalistes affronteront ensuite un jury composé de journalistes et d’experts pour présenter leurs productions en live. Le jury sélectionnera trois lauréats qui recevront chacun 400 euros. Les meilleures contributions seront présentées sur une sélection de médias sociaux.

L’article Formation en ligne pour les journalistes professionnels: Pour un apprentissage approfondi du journalisme de santé est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.