Vient de paraître : « L’Islam et la science : En finir avec les compromis » de Faouzia Charfi

L’universitaire et physicienne tunisienne Faouzia Charfi vient de publier un nouvel essai intitulé « L’Islam et la Science » où elle retrace l’Histoire des sciences dans les pays musulmans et où elle plaide pour une séparation entre la science et le religieux. Physicienne, professeure émérite à l’Université de Tunis, essayiste et ancienne secrétaire d’Etat auprès du ministre […] L’article Vient de paraître : « L’Islam et la science : En finir avec les compromis » de Faouzia Charfi est apparu en premier sur Kapitalis.

Vient de paraître : « L’Islam et la science : En finir avec les compromis » de Faouzia Charfi

L’universitaire et physicienne tunisienne Faouzia Charfi vient de publier un nouvel essai intitulé « L’Islam et la Science » où elle retrace l’Histoire des sciences dans les pays musulmans et où elle plaide pour une séparation entre la science et le religieux.

Physicienne, professeure émérite à l’Université de Tunis, essayiste et ancienne secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Enseignement supérieur (2011), Faouzia Charfi publie régulièrement des ouvrages autour de l’Islam et de la science.

Après « La science voilée : Science et Islam » (2013), « Sacrées questions … Pour un Islam d’aujourd’hui » (2017), « La science en pays d’Islam » (2020), Fouaiza Charfi revient avec un nouvel essai intitulé « L’Islam et la science : En finir avec les compromis » publié à la fin du mois dernier aux éditions Odile Jacob (France).

Se voulant une suite de ses anciennes publications, ce nouvel essai retrace l’Histoire de la science en pays d’Islam marquée à ses débuts par une ouverture à l’autre et une effervescence notamment dans le domaine de la traduction, un âge d’or qui a malheureusement « bifurqué dès le XIe siècle, quand la science s’est vue assujettie à des fins pratiques et religieuses. Le mouvement réformiste musulman au xixe siècle aurait pu rebattre les cartes mais il a échoué, faisant le lit du projet ambigu d’islamisation de la connaissance. »

Faouzia Charfi plaide pour une vraie séparation entre la science et le religieux en revenant sur les raisons derrière la régression et l’islamisation d’un monde qui a jadis connu son âge d’or.

Fawz Benali

L’article Vient de paraître : « L’Islam et la science : En finir avec les compromis » de Faouzia Charfi est apparu en premier sur Kapitalis.